Apprentis d'Auteuil

Chantier international de solidarité au Népal

20160719_MECS JMV Tibet 2

Au mois de juillet, des jeunes de la Maison d’enfants Jean-Marie Vianney sont partis au Népal. Une expérience forte et enrichissantes.

Depuis plusieurs années, les établissements Apprentis d’Auteuil Jean-Marie Vianney sont en lien avec le Népal. Le tremblement de terre de 2015 a poussé nos équipes à s’engager davantage et différemment en préparant un groupe de la Maison d’Enfants à un chantier international afin d’aider à la construction d’une salle multimédia au cœur d’une école qui a subi des dégâts dans la région de Hétauda. Les jeunes sont sur place depuis début juillet, accompagnés par une équipe de la Maison et nos partenaires de l’école BANDEVI; ils travaillent au coude à coude avec 10 Népalais pour cette action de solidarité et de rencontre.

20160704_MECS JMV Tibet 4

La rencontre au cœur du projet

L’objectif de ce projet est de permettre à un groupe de jeunes népalais et français, à travers la construction d’une salle multimédia dans une école , de se rencontrer et d’échanger.  Ce séjour mêlant travail, découverte culturelle, formation, leur donnera une vision plus juste de la réalité au quotidien de ce pays, qui n’est souvent vu qu’à travers des treks. Pour garantir la bonne cohésion de groupe et l’échange, les jeunes français et népalais, avec leurs encadrants, vivent ensemble : le quotidien, les chantiers, repas, loisirs et visites culturelles. L’objectif final _l’inauguration de la salle multimédia à la fin du chantier_ a été atteint. Le groupe a fêté cette belle action et s’est vue félicitée chaleureusement.
WP_20160705_18_39_32_Pro (2)Pour Apprentis d’Auteuil, le projet solidaire est un excellent outil éducatif tant sur l’ouverture au monde (découverte d’une autre culture, d’un autre mode de vie, de comportements et de valeurs différentes) que sur l’épanouissement personnel : il permet aux jeunes, français comme népalais, de s’inscrire dans une dynamique de projet, réellement concrète. Avant leur départ, nos équipes les ont sensibilisés à la culture orientale assez méconnue dans leur milieu (bouddhisme, hindouisme, situation politique du pays, musique et filmographie indiennes,…) et les ont ouverts aux thématiques du développement mondial. La Maison d’enfants Jean-Marie Vianney rend les jeunes acteurs de cette action. Elle les accompagne dans la mise en œuvre du projet et les aide à mettre des mots sur leurs idées, qu’elle prend en compte dans toutes les phases de la réalisation. L’aboutissement de l’action valorise les jeunes et les aide à reprendre confiance en eux et en leur avenir. Cette expérience est un encouragement. Le projet les aide à faire face à leurs difficultés et leurs réactions. L’équipe éducative de la Maison d’enfants Jean-Marie Vianney a pu observer l’apport bénéfique des actions passées auprès des jeunes mais aussi auprès des adultes accompagnants ; elle a donc décidé de mener régulièrement des projets de chantier de solidarité internationale.20160705_MECS JMV Tibet 5
Pour les adultes, la mobilisation autour de la réalisation d’un projet solidaire au sein d’une équipe pluridisciplinaire est un rayonnement et une expérience humaine. Le travail en chantier est un élément dynamisant et valorisant pour le personnel impliqué dans le projet.

S’impliquer jusqu’au bout, dans un projet, découvrir un savoir-faire, des techniques différentes en bâtiment, découvrir une autre culture, apprendre à s’adapter, se sentir valorisé, pour nos jeunes en difficulté scolaire et d’insertion sociale, voici d’excellentes occasions de reprendre confiance en eux, en leur avenir, et d’avoir une image plus positive d’eux-mêmes.

20160719_MECS JMV Tibet 1

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire - tous les commentaires sont sujets à modérations.