Apprentis d'Auteuil

CAPA SAPVER au lycée Val-de-Drôme : une porte d’entrée vers la vie professionnelle

CAPA SAPVERLe lycée professionnel agricole Val-de-Drôme  propose une formation au CAPA SAPVER, Services aux personnes et vente en espace rural. Celle-ci est accessible après une classe de 3ème et repose sur un accompagnement personnalisé de chaque élève. Rencontre avec Laurence Castanet, responsable du CAPA depuis six ans.

 

Le lycée professionnel agricole Val-de-Drôme est situé à Montéléger, à quelques kilomètres de Valence. Il accueille et forme des élèves de la 4ème au CAPA ou Bac Pro. Découverte professionnelle et rythme adapté sont mis en place pour la réussite de chacun. De plus, l’établissement dispose d’un internat mixte de 80 places qui permet un appui éducatif et scolaire important.

CAPA SAPVER : le principe

Parmi les formations proposées, nous retrouvons le certificat d’aptitude professionnelle agricole « Services aux personnes et vente en espace rural » (CAPA SAPVER). Anciennement intitulée « Services en milieu rural », cette formation a été rénovée afin d’être au plus proche des attentes des employeurs du secteur. En effet, comme le précise Laurence Castanet : « Avant, on cherchait des professionnels efficaces dans leurs pratiques. Maintenant, l’objectif est également de former des professionnels à l’aise dans la communication, qui soient capables de communiquer avec les autres. Ils acquerront plus de pratique lors des stages ».  Un changement nécessaire selon cette enseignante afin de faciliter l’insertion professionnelle des jeunes.

Côté pratique, les jeunes réalisent deux stages au cours de leurs deux ans de formation. Ils peuvent choisir de s’orienter vers un stage dans le domaine de la vente/accueil où il pourront développer leurs compétences dans des structures telles que des rayons à la coupe de grandes surfaces, des petites boulangeries, des commerces de proximité, des magasins proposant la vente de produits bio et issus de l’agriculture, des fleuristes CAPA SAPVERou encore des magasins de végétaux. D’autres pourront choisir de se diriger vers le service à la personne et découvrir en première année  les spécificités du travail dans le secteur de la petite enfance (crèches, écoles). En deuxième année, les jeunes désirant poursuivre dans le service à la personne pourront réaliser leur stage dans des maisons de retraite. Pour Laurence Castanet, débuter par le secteur de la petite enfance est idéal car plus facile d’abord : « En seconde année, ils se rendent dans des maisons de retraite ou auprès de personnes non autonomes. Après un an de formation, les jeunes ont évolué et ont moins de réticences à travailler auprès de ce public. En première année, les jeunes participent à l’organisation d’un carnaval dans une maison de retraite afin de leur permettre d’avoir une première approche ».
Elle nous précise que certains jeunes reviennent enchantés de ces expériences et se découvrent des vocations pour ce secteur très porteur.

Redonner confiance aux jeunes :CAPA SAPVER

Au lycée professionnel agricole Val-de-Drôme, la découverte des métiers se veut donc progressive et adaptée aux jeunes. La formation accueille en effet principalement des jeunes rencontrant des difficultés sociales, familiales, personnelles ou scolaires. L’effectif de chaque classe est au maximum de 24 élèves afin de garantir à chacun un suivi et un accompagnement optimal. Pour Laurence Castanet, redonner confiance à ces jeunes est primordial : « Les élèves ont perdu confiance en eux du fait de leur parcours scolaire ou familial. Le CAPA SAPVER est intéressant car il leur permet de reprendre confiance en eux en s’occupant des autres. Ils changent énormément au cours des deux ans, reprennent goût au travail et à l’envie de donner de soi pour arriver à quelque chose ! » Pour cela, les équipes éducatives proposent à ces jeunes un accompagnement et une écoute qu’ils ne trouveraient pas dans un autre établissement. L’esprit est familial, le cadre rassurant et chaque adulte se positionne comme porteur d’encouragements.

Rencontre avec une diplômée du CAPA SAPVER :

A l’issue du CAPA SAPVER, dont le taux de réussite est de 100% cette année, la majorité des élèves continue vers un CAP ou un Bac Pro afin de se spécialiser et approfondir leurs connaissances. C’est le cas d’Emilie CHAUWIN, 22 ans, qui nous a fait part de ses impressions  à l’égard de cette formation qu’elle a suivie il y a deux ans. Pour cette ancienne élève, devenue auxiliaire de vie auprès des personnes âgées, le principal point positif de cette formation réside dans la double compétence vente/services aux personnes  : « Nous avons fait des stages dans les deux domaines afin de savoir ce qui nous plaisait vraiment; nous n’étions pas bloqué sur un seul choix. Cela était vraiment bien ! » Elle note également l’accompagnement dont elle a bénéficié au cours de ces deux années : « Ici, les professeurs sont davantage là pour nous aider, ils sont plus à l’écoute, ils ont du temps pour nous. Ils étaient là pour nous si nous avions des soucis et venaient nous voir pour les stages ». Emilie Chauwin souligne également une expérience marquante qu’elle a pu vivre dans cet établissement : « Nous avons fait un voyage humanitaire au Cambodge avec une autre élève de ma classe et des jeunes de Bac Pro.  La journée, nous peignions une fresque et distribuions des chaussures aux enfants. Le soir, nous dormions chez l’habitant ».

 

Un grand merci à Laurence Castanet et Emilie Chauwin pour leurs témoignages au cours desquels nous avons ressenti le lien particulier unissant enseignants et élèves : « J’aime ce que je fais ! C’est très riche de voir comment sont ces jeunes lorsqu’ils arrivent puis comment ils sont quand ils sortent du CAPA SAPVER : ils sont souriants, positifs et nous remercient. Certains reviennent même nous voir ou raconter leurs expériences des années après… ».

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à prendre contact avec l’établissement :

Lycée professionnel agricole Val-de-Drôme

Quartier les Chirouzes

26760 Montéléger

04 75 62 70 67

http://valdedrome.apprentis-auteuil.org/

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire - tous les commentaires sont sujets à modérations.