Apprentis d'Auteuil

Artistes des droits de l’Enfant

non discrimination - CopieOn savait qu’à Jean-Marie Vianney, nous avions des artistes en herbe. Cela devient maintenant de notoriété publique, leurs œuvres vont même devenir des supports de travail pour d’autres jeunes collégiens en Isère !

Sous la houlette de Jérémy Léonardi, éducateur à la Maison d’Enfants Jean-Marie Vianney (La Côte Saint-André, 38), des groupes se succèdent au sein de l’Atelier. Depuis plusieurs années, cet amateur de BD fait partager sa passion aux jeunes qu’il accompagne. « Nous avons démarré l’atelier BD sur la base de séances dédiées à la découverte des bases culturelles et des codes spécifiques qui définissent la bande dessinée, puis avec des séances d’atelier pratique à partir d’une méthode simplifiée relative à la création de personnages« . La bande dessinée est véritablement un support éducatif et pédagogique : le travail  permet à l’adolescent de se positionner au sein d’un groupe, d’apprendre le respect de l’autre. Le développement d’une relation de confiance entre le jeune et l’adulte est facilité, avec le respect durable d’un cadre et de règles. C’est un espace différent d’expression qui leur est proposé, qui permet aux adolescents de coucher leurs humeurs, avec des crayons. Depuis plusieurs années, les groupes partent visiter le festival international de la Bande Dessinée à Angoulême, ramenant même en 2012 un prix pour la réalisation de leurs planches!

droit vie privéeSOPHIAAu cours de l’année 2014 – 2015, une douzaine de jeunes de la MECS (Maison d’Enfants à Caractère Social) Jean-Marie Vianney a suivi les interventions de Jeunes Ambassadeurs des Droits de l’Enfant (JADE). Il s’agit de services civiques qui, sous l’égide du Défenseur des Droits et du Conseil Départemental, parcourent des établissements pour informer et sensibiliser les jeunes aux droits de l’enfant. Jean-François Hartenberger, directeur de la MECS a imaginé alors rapprocher les talents de nos jeunes dessinateurs de ces Jeunes Ambassadeurs et de les faire réfléchir et travailler avec leur tête et leurs mains! La collaboration avec l’atelier BD a permis la réalisation d’un support ludique et pédagogique spécialement conçu pour informer et sensibiliser, tout en conservant une approche amusante et culturelle. Pour exemple, l’illustration du droit à l’égalité pour chaque enfant, le droit à l’éducation et aux loisirs.droit handicap

Les droits fondamentaux issus de la Convention Internationale des droits de l’enfant a ainsi pris un coup de jeune! Cette expérience est porteuse de sens : une idée simple et beaucoup de motivation suffisent à emmener vers de belles réussites.
Leurs illustrations seront donc utilisées pour composer un livret, support utilisé par les prochains JADE pour intervenir auprès d’autres collégiens en Isère… les planches seront sans doute aussi utilisées aussi pour des livrets au niveau de l’ensemble de la France ! Bravo pour ce travail qui donne à voir la créativité de nos jeunes !

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire - tous les commentaires sont sujets à modérations.